La sociologie aura son mot à dire sur ce qu’attendent les bipèdes d’une soirée passée en boite. L’alcool aidant, la joie jaillit de situations prosaïques dont seule le sobriété dévoile l’insipide ennui. Avec les grammes qui défilent au compteur de l’éthylotest arrivent une forme d’hilarité terrienne et d’abandon gaulois qui forment le trait d’union entre l’homme civilisé et la roture triviale, socle de nos existences. Ainsi se surprend-on à rire des blagues de Toto. Ou à inviter une lesbienne revêche à dire “camion”.

Hier, perdu dans les fumigènes d’un tripot et pris de nausée par l’absorption de quantités déraisonnables d’alcool de violette, je m’en allai claudiquer seul sur un trottoir de la capitale. Les gens passaient à côté de moi sans s’attarder à ma mine défaite, à mon teint livide, aux hoquets naupathiques d’un diaphragme en route vers la capitulation.

À Bruxelles, comme ailleurs, on peut vomir une bisque généreuse, à grands jets, sans émouvoir le moindre de ses contemporains. C’est la tête entre les jambes que je sentis sur mon épaule une main amie. Un regard que le désir enflammait se posa sur moi, des yeux qui appelaient la caresse, l’assouvissement rustique et impromptu de désirs innés et acquis.  Mon corps n’était plus qu’un étal à délices, le concentré de toute la lubricité du monde. La main se glissa jusqu’à mon torse et les yeux, eux, me dépiautèrent comme on fait son sort à une crevette de Zélande. Un hoquet dispersa la brume de mes yeux et lentement se dessina la physionomie de mon admirateur : un clochard, d’environ soixante ans. Qui sentait la rincette, le rogomme et le schnik. Mon Don Juan trimard, mon Casanova souillé. Ma conquête.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s