Longtemps je me suis moqué de l’un de mes amis parce que son plus récent livre offrait en termes d’incipit un navrant « il est remarquable ». Normalien de formation, il ne me paraît pas anormal, qu’effectivement, Sylvain, trouve opportun d’entamer une biographie de Puccini par une formule aussi spectaculairement bombée. Puis, je m’aperçois que l’auteur de cette formule écachée est, dans sa physionomie même, comme dans son verbe, terriblement, spectaculairement, censément bombé. Et je m’amuse à regarder la photo de son visage, de ses joues d’homme riche, faisant évoluer ses chaussettes de laines rares sur les parquets croustillants d’appartements vastes où l’opulence le dispute aux stigmates de la bourgeoisie boulevardière. Et derrière cet abdomen flagassant de notable gavé, se cache pourtant un contrebandier frustré, un flibustier contrarié, un Errol Flynn d’opérette, qui ne demande qu’à brandir son épée de carton et d’en caresser les moustaches d’indésirables voisins. Ainsi peut-on mener une vie simple, d’homme chrétien, baptiser ses filles de noms ostentatoires et rouler faraudement au volant d’un véhicule énorme, tout en tendant une main envieuse vers les promesses d’une vie de débauches et de perdition. Sylvain, capitalise ses rêves de garçonnet dans son œuvre critique, ainsi l’homme exquis des dîners en ville n’osera-t-il pas signaler à telle comtesse que sous son nez crochu s’ébat une moustache quasi bolivienne mais le voit-on écrire d’une diva les pires ignominies et pigouiller à la fois sa technique et sa robe du soir, que viennent garnir deux auréoles d’une sueur acre et tiède et la pousser au suicide comme on règle son compte à un furoncle. Le notable bistré s’endort en glettant sur les pages économiques du Figaro, alors qu’il rêve en secret de montrer son sexe à quelque grisette frivole qu’un gourdin épais et déterminé ne frapperait pas d’indignité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s