Une imposante porte de chêne, sculptée main, enluminée de gravures. Devant elle, deux hallebardiers, deux suisses, casqués et flanqués de tissus épais et précieux (diérèse, s’il vous plaît), le glaive à la ceinture et la détermination au bout des canines. Au mur, fixée avec des clous épais, une chouette pendait, la langue tombante, bleue et résignée sur une croix de Saint-Jacques, invitait le visiteur à la prudence. Derrière la porte, une secrétaire, voutée, presqu’à genoux, le cheveu rare et bleu, proche de sa fin, triste et froide, accueillait les sujets avec cérémonie, en ce jeudi, jour de colloques singuliers. Dans un coin, un guéridon portait un plateau repas : saucisse compote, constellée de raisins de Corinthe, arrosée de viandox. Dans un verre un dentier et derrière, Marthe Mercadier, rotant; le brushing couvert de sauce, mastiquant à la seule force de ses gencives usées, un bout de saucisse en hurlant ses ordres, d’une voix lourde de sens à sa secrétaire stupéfaite, révoltée par l’idée même qu’on puisse manger une saucisse sans ses dents. « Chipolata infecte, hurlait Marthe, infecte, vraiment, je veux qu’on m’amène le chef ». Les hallebardiers revinrent, donc, quelques instants plus tard, en trainant par les pieds un portugais mi-conscient, psalmodiant dans sa langue étrange quelque incantation à des Saintes locales, probablement rouées en place publique et envoyées ad patres pour avoir dit leur amour de Jésus. Sans chausser ses dents, Marthe laissa tomber la sentence et l’assemblée frissonna ; le portugais pleurait et priait de plus belle, mais rien n’y fit : une trappe béante apparut sous ses pauvres pieds et il tomba, droit devant, dans la fosse aux lions où des fauves affamés ne demandèrent pas leur reste pour faire du pauvre homme un honnête festin, méritoirement acquis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s